Accueil arrow Accueil arrow Les membres de l'ANIMH
Version imprimable Suggérer par mail
 
Créée par douze (12) institutions de microfinance (IMF), l’ANIMH regroupe à l’heure actuelle dix-sept (17) opérateurs de microfinance, soit la majorité des IMF ayant un volume d’activités significatif :

 


  1. Action Contre La Misère (ACLAM) – World Concern Haiti

  2. Association pour la Coopération avec la Micro Entreprise (ACME)

  3. Banque Populaire Haïtienne (BPH)

  4. Banque de l’Union Haïtienne (BUH) – Kredi popilè

  5. Coordination des Organismes de Développement de l’Eglise Méthodiste d’Haïti (COD-EMH)

  6. Catholic Relief Services (CRS)

  7. Foundation for International Community Assistance (FINCA)

  8. Fonds Haïtien d’Aide à la Femme (FHAF)

  9. FONDESPOIR

  10. Groupe d’Appui pour l’Intégration de la Femme du Secteur Informel (GRAIFSI)

  11. Groupe Technologie Intermédiaire d’Haïti (GTIH)

  12. Initiative Développement (ID)

  13. Micro Crédit Capital (MCC)

  14. Micro Crédit National (MCN)

  15. Sèvis Finansye Fonkoze (SFF)  

  16. 16. Société Générale Haïtienne de Solidarité (SOGESOL)

  17. World Relief – Finansman pou Ede Moun Avanse (WR- FEMA)

 

 


 

L’ANIMH comprend neuf (9) ONG, trois (3) banques commerciales, trois (3) Sociétés de droit privé dont deux (2) filiales de banque et deux (2) associations. Toutes les méthodologies (crédit direct individuel, crédit solidaire, banques communautaires, mutuelles de solidarité) sont représentées à travers ces dix-sept (17) opérateurs de microfinance dont l’offre de services financiers est orientée à plus de 90% vers le petit commerce. Le montant moyen des prêts de 20 828 gourdes (soit environ USD 578) et les taux d’intérêt pratiqués varient de 2 à 5%.

 

La promotion des questions de genre qui est considérée comme une préoccupation majeure dans l’octroi de services financiers est particulièrement présente. En effet, la clientèle des membres de l’ANIMH est constituée à plus de 70% de femmes. En plus des services financiers, certaines IMF, les ONG en particulier, incluent une composante éducation pour le renforcement des capacités de leurs clients : alphabétisation, formation en gestion d’entreprise, volet santé, etc. L’introduction de cette composante éducation a dans de très nombreux cas permis d’améliorer la qualité de vie des familles des clients.

 

 

Les partenaires

L’un des principaux partenaires de l’Association est l'Agence Américaine pour le Développement International (USAID) à travers le projet ''Appui au Secteur de la Microfinance et aux Micro, Petites, et Moyennes Entreprises Haitiennes'' (Haiti-MSME). Ce projet  apporte une assistance aussi bien technique que financière à l’Association.
La Fondation Soros (Open Society Institute), à travers la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), son représentant en Haïti, a financé un projet d’appui à la mise en place du bureau exécutif de l’ANIMH. La subvention dont l’Association a bénéficié dans le cadre de ce projet lui a permis de couvrir ses frais de premier établissement.
L'ONG irlandaise Concern apporte un soutien à l'ANIMH pour la mise en place d'un cadre légal et réglementaire pour les opérations de microfinance non-coopérative. L'objectif de cet appui fourni par Concern est de permettre à l'ANIMH de profiter de l'expérience d'autres pays sur le processus et, si possible, d'intégrer un réseau d'associations de microfinance de la région. En outre, Concern a assisté l'ANIMH dans l'élaboration de son programme de formation.

 

Critères d’adhésion à l’ANIMH

 

Les membres fondateurs et les membres adhérents de l’ANIMH partagent la vision, la mission et les objectifs de l’association. Pour être membre, il faut en outre avoir au moins un an d’existence dans le secteur et surtout, « être une institution de microfinance de type non- coopératif engagée aux principes de l’autosuffisance financière, ou une institution ayant un volet de microfinance engagé vers l’autonomisation administrative et l’autosuffisance financière ». Il s’agit donc de l’association des institutions qui font ou ont fait de la microfinance une véritable profession, à distinguer des institutions qui mettent en œuvre des « projets de crédit », voire des « volets crédit » à l’intérieur de projets aux objectifs la plupart du temps exclusivement de type filet social. Les institutions membres de l’ANIMH paient une cotisation annuelle de USD 1.000.

 

Structure de gouvernance

 

Le fonctionnement de l’ANIMH repose sur trois organes essentiels à savoir :

 

L’Assemblée Générale

 

L’Assemblée Générale est l’organe suprême de l’Association. Elle comprend les membres fondateurs et les membres adhérents ayant rempli leurs obligations envers l’Association. L’ensemble des membres se réunissent une fois l’an en Assemblée Générale Ordinaire. Cette réunion se tient dans les trois (3) mois qui suivent la clôture de l’exercice fiscal de l’ANIMH. Les membres peuvent également se réunir en Assemblée Générale Ordinaire sur convocation du Conseil d’Administration ou à la demande de la majorité absolue (50% + 1) de l’ensemble des Institutions faisant partie de l’Association.
Le Conseil d’AdministrationSept Institutions membres font partie du Conseil d’Administration qui est investi de tous les pouvoirs qui ne sont pas réservés expressément à l’Assemblée Générale. Le Conseil oriente les interventions de l’Association en fonction de la vision et de la mission définies par l’Assemblée Générale. Il est en charge de la gestion de l’Association. Il veille à l’application des décisions prises par l’Assemblée Générale.Le Bureau Exécutif de l’ANIMHLe bureau exécutif est avant tout un organe opérationnel qui exécute les décisions du Conseil d’Administration et assure la mise en œuvre effective du plan de développement stratégique et opérationnel de l’Association. Il sert d’intermédiaire entre le Conseil d’Administration et les membres de l’Association.